Le deuil affecte aussi les animaux.

Un animal de compagnie a souvent un lien très fort avec les autres êtres vivants partageant son foyer. Lʼun des plus bouleversants exemples est sans doute lʼhistoire de Hachikō, un Akita Inu né au Japon dans les années 20. Habitué à aller chaque soir attendre son propriétaire dans une gare tokyoïte, après la mort de lʼhomme, il a maintenu ce rituel pendant près de dix ans.

Au fil du temps, de multiples cas de ce type ont fait parler dʼeux dans le monde entier, de lʼÉquateur à la Russie en passant par la Chine. On ne manque jamais dʼêtre ému par ces marques de loyauté, de dévouement et de douleur.

Si certains remettent en question la réalité de ce chagrin, de nombreux spécialistes en sont bel et bien convaincus.

« Les bêtes peuvent connaître différents degrés de deuil lorsque leur maître ou un autre animal de la maison vient à mourir », nous confirme la comportementaliste animalière australienne Kate Mornement. « Autrefois, notre connaissance de ce phénomène ne reposait que sur lʼobservation. Mais aujourdʼhui, nous en avons des preuves scientifiques, aussi bien chez des chats que des chiens. »

LIRE LA SUITE