Canada : Une sauveteuse de chien sonne l’alarme dans les réserves autochtones

chien-malade

Une sauveteuse de chien, qui a visité un bon nombre de Premières Nations du Manitoba, demande au gouvernement provincial d’agir afin d’aider les communautés autochtones en région éloignée avec leurs problèmes de chiens errants.

Jasmine Colucci, qui travaille pour K-9 Advocates Manitoba, a effectué des opérations de sauvetage de chien en janvier dans les réserves autochtones de Dakota Tipi, Sandy Bay, Norway House et Long Plain.

Elle a pris des photographies de chiens congelés et de chiens abattus d’une balle dans la tête. D’autres photographies montrent des chiens errants qui trouvent refuge dans les dépotoirs.

« Il y a des chiens partout. Ils sont maigres, très maigres. Ils ont des vers, des parasites et vivent parmi les ordures. »
— Jasmine Colucci

Jasmine Colucci affirme avoir vu des chiens chasser des rats dans les dépotoirs. Elle dit aussi avoir vu des chiots se faire manger par de gros rats.

Accompagnée de son assistant, David Brooker, elle se rend dans les communautés plusieurs fois par semaine afin d’offrir de l’aide aux membres qui en demandent.

Plusieurs organismes comme K-9 Advocates Manitoba existent dans la province et tous sont dépassés par la situation.

La plupart des communautés autochtones n’ont pas de règlement municipal ou de système en place afin de contrôler la population de chiens.

En seulement quatre mois, Jasmine et David ont secouru 150 chiens. Le duo aimerait maintenant faire de la prévention, mais pour le moment leur priorité est de répondre aux urgences.

Une situation qui inquiète les chefs des Premières Nations

Lire la suite