Quand un chien s’ennuie-t-il ?

Le maître pense volontiers que son compagnon canin s’ennuie quand il n’est pas là. Qu’en-est-il vraiment ?

DÉCRYPTAGE. On craint toujours que notre chien s’ennuie quand on s’absente. Mais contrairement aux idées reçues, l’ennui chez le chien n’existe pas réellement. On est même là en plein anthropomorphisme, cette tentation facile d’analyser le comportement de notre animal en fonction de notre expérience personnelle… et humaine ! Selon le vétérinaire comportementaliste Gérard Muller, l’ennui n’est pas une émotion classique chez le chien et n’est reliée à aucune pathologie.

Un chien ne s’ennuie pas

Les moments où l’on pense que notre ami canin ne « fait rien » et qu’il dort pour pallier « l’ennui » font en réalité partie de son rythme biologique en tant qu’animal carnivore. Quand il ne mange pas, un chien dort, et plus de 12 heures par jour. Le reste du temps, l’animal s’occupe et ne nous attend pas forcément. Cependant, ce n’est pas parce qu’il ne s’ennuie pas lorsqu’on ne s’occupe pas de lui qu’un chien est heureux.

INTERACTION. Un chien reste un animal social qui a besoin de contact avec son maître. Mais là encore, la notion d’interaction change selon que l’on se place dans la conception de l’animal ou de l’être humain. Gérard Muller raconte : « Il m’arrive parfois de prescrire à des maîtres de faire vivre leur animal dans le jardin. Cela peut les scandaliser ! Pour eux, cela signifie qu’ils ne ‘vivront plus’ avec le chien. Pour eux, ils vivent avec le chien quand ils regardent la télé et que le chien est à côté d’eux.  » Or, lorsque l’animal est à côté de nous, ce n’est pas pour autant qu’on est en interaction avec lui. « Ce que j’appelle vivre avec le chien c’est faire quelque chose avec lui, se promener, jouer… »

Des signes annonciateurs de vraies pathologies

En revanche, les signes que nous relions parfois à l’ennui peuvent cacher de vraies pathologies dont les deux plus courantes sont l’anxiété et l’hyperactivité. Les chiens hyperactifs sont en permanence stimulés et ne savent pas se poser. Dès lors, s’ils ne font rien, ils ne s’ennuient pas mais seront plutôt frustrés et vont détruire certains objets de l’appartement. D’autre part, l’anxiété est plutôt le fait que le chien est inquiet et l’absence de son maître, vu comme un être rassurant, va le pousser à agir afin de compenser. Dans certains cas, un chien anxieux peut aller jusqu’à la dépression, qui a des signes qu’on peut parfois assimiler à un « ennui » : le chien devient généralement plus irritable et se peut se replier sur lui-même. « L’anthropomorphisme ne peut se substituer à une véritable connaissance de l’animal » conclut Gérard Muller.

Bon à savoir, cliquez sur Recommander (J’aime) ou Partager.

Source