Le Conseil d’Etat exclut définitivement la corrida du patrimoine culturel

corrida

Suite au pourvoi de deux associations qui contestaient la décision de la cour administrative de Paris de radier la corrida de l’inventaire du Patrimoine immatériel de la France, le Conseil d’Etat a définitivement rejeté cette procédure.

« Le pourvoi de l’Observatoire national des cultures taurines et de l’Union des villes taurines de France est rejeté », indique une décision du Conseil d’Etat du 27 juillet. Ces deux associations devront verser 3.000 euros au CRAC Europe (comité radicalement anti-corrida) et à l’association Droits des Animaux, des opposants à la corrida.

L’association des villes taurines et l’Observatoire national des cultures taurines avaient obtenu en 2011 l’inscription de la corrida à l’inventaire du Patrimoine immatériel, une décision infirmée en juin 2015 par la cour administrative.

Lire la suite