‘Akil’, un chien appartenant à la brigade ‘canines’ mort en héros lors de l’opération du Bardo

L’attentat du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis, n’a pas fait que des victimes humaines – 21 selon le dernier bilan officiel. Un chien de police nommé Akil, dressé pour ce type d’opération, a été tué par balles lors de l’attaque. Ce qui lui a valu de devenir une petite star sur les réseaux sociaux.

La photo d’Akil, un berger allemand tunisien d’un an et demi, a fait le tour du monde. Ce chien de police a été tué par balles par l’un des assaillants de l’attentat du musée du Bardo à Tunis qui a fait 21 morts et 50 blessés, mercredi 18 mars. L’animal, qui a été le premier à se diriger vers les deux terroristes au moment de l’assaut, a été chaudement applaudi lors de son évacuation dans une civière, notamment par les policiers qui ont rendu hommage à leurs collègues sortant du musée mais aussi à leur fidèle compagnon canin, comme en témoigne la vidéo ci-dessous.

Akil a été ovationné à sa sortie du musée du Bardo. Mais il n’a malheureusement pas survécu à ses blessures.

Bien que la figure du chien soit peu appréciée en général dans le monde arabo-musulman, en raison notamment des préconisations du prophète Mahomet qui privilégiait les chats, beaucoup de Tunisiens ont eu une pensée pour le berger allemand qui a aidé à neutraliser les terroristes, au prix de sa vie.

Partagez cette nouvelle à la mémoire de Akil, cliquez sur Recommander (J’aime) ou Partager.

 

Source – www.jeuneafrique.com